Flat Design, Skeuomorphisme, késako ?

Dans le graphisme et particulièrement dans le Webdesign, on a vu depuis peu se développer un style minimaliste appelé le flat design.

Répondant principalement à des contraintes techniques impliquant de multiples supports, il est régulièrement opposé à un style en grande perte de popularité : le skeuomorphisme.

Pour comprendre cette nouvelle tendance, tentons tout d'abord de définir le flat design et le skeuomorphisme.

Définition du flat design

Le flat design, que l'on pourrait associer à une forme de minimalisme, se caractérise par des formes simples, sans texture et sans volume (d'où son nom). Au niveau des couleurs, on retrouve généralement des couleurs vives, traitées en aplats. Enfin pour la typographie, les polices basiques utilisées sur le web sont généralement abandonnées au profit de polices plus originales. Cependant, ces tendances typographiques sont plus liées au web en général qu'au "courant" flat design.

Flat Design

Flat Design Flat Design

Définition du Skeumorphisme

Le skeuomorphisme est à l'opposé de ce fonctionnement. En effet, il s'agit dans ce style d'imiter des objets, des matières, des textures réelles. Ainsi un bouton ressemblera à un vrai bouton physique tendit qu'une zone de prise de note sera représentée par une imitation de post-it.

Le meilleur exemple pour illustrer le skeuomorphisme est le design d'Apple. Pendant des années les webdesigners du monde entier on régulièrement entendu « je voudrais un design à la 'Apple' ». Cependant aujourd'hui il semblerait qu'Apple perde peu à peu son statut de référence

Skeuomorphisme Skeuomorphisme

Pourquoi le Flat s'impose-t-il aujourd'hui ?

La principale raison du succès du flat design, est l'apparition de multiples supports permettant de surfer sur le web.

1. Le responsive design comme standard.

Rappelons brièvement ce qu'est le responsive design. Contrairement au principe qui consiste à créer deux sites, l'un pour les ordinateurs et l'autre pour les smartphones, les sites développés en responsive design s'adaptent au support de lecture en modifiant la taille des éléments et en les réorganisant de manière à être plus lisibles. Ainsi il sera aussi agréable à consulter sur smartphone, tablette et ordinateur.

Le principal inconvénient du responsive design du point de vue d'un webdesigner, est justement sa flexibilité. En effet, les différents éléments doivent pouvoir se déplacer les uns par rapport aux autres en fonction du support, il est donc difficile de créer des ornements complexes qui restent cohérents dans n'importe quelle position. La sobriété et la légèreté du flat design résolvent aisément ce problème.

Responsive Webdesign

2. La légèreté

D'un point de vue encore plus technique, il faut savoir que certaines parties d'un design doivent être réalisées dans un logiciel de création d'images (tel que Photoshop) et d'autres directement grâce aux langages de programmation utilisés en web : le célèbre couple HTML/CSS.

La simplicité du flat design permet la création de nombreux éléments directement en code, allégeant considérablement le site internet, car le code pèse beaucoup moins lourd qu'une image bitmap (c’est-à-dire une image créée dans un logiciel tel que Photoshop).

Les connexions 3G (et 4G) utilisées aujourd'hui sont limitées à la fois en débit et en quantité de données autorisées par mois. Alléger un site améliore donc fortement l'expérience utilisateur.

Faut-il abandonner le Skeuomorphisme ?

La réponse est non, sans aucune hésitation !

Le flat design est sans conteste le nouveau standard graphique du web (Google, Microsoft, iOS7), et ce grâce à une approbation de la majorité, notamment afin de répondre à des contraintes techniques nouvelles.

Cependant, la multiplication des sites répondant à cette esthétique risque de créer rapidement une lassitude, à la manière des reflets que l'on retrouvait sur tous les éléments graphiques il y a quelques années (le fameux style « web 2.0 »).

Le Skeuomorphisme reviendra probablement, se mélangera au flat design, et probablement à d'autres styles qui apparaitront d'ici là. On ne peut pour le moment pas deviner quel sera le facteur déclencheur de ce changement, mais ce changement n'aura lieu qui si l'on continue à innover, à expérimenter, comme le web le fait depuis le début.

Anne-Laure Delacroix-Gérard

Corporate Communication Manager depuis 2007, je suis passionnée par les RP, je m'efforce de faire rayonner la marque @digitaleo au travers de tous les vecteurs de com'.
Cloud, marketing relationnel digital et agilité sont mes maîtres mots !